Etes-vous plutôt vins du nord ou vins du sud ?

Choisir un vin est toujours quelque chose de particulier et de personnel, mais connaître les régions et les spécialités de certaines appellations permet de mieux analyser et appréhender les complexités et subtilités de ce produit qui est parfois intimidant. Décryptage dans cet article des vins du nord au sud et leurs cépages, de la Bourgogne au Cévennes. A vos marques, prêts, dégustez ! Avec modération naturellement.

Le Nord : Bourgogne et Loire

Bourgogne

Les vins de bourgogne sont des vins fins. Ils diffèrent des vins du sud, comme les vins des cévennes, car ils ne sont pas réalisés avec les mêmes cépages. Les vignes sont toutes cultivées dans un seul terroir, mais il n’y a pas une seule région pour la Bourgogne comme la Vallée du Rhône pour Châteauneuf-du-Pape ou le Chianti Classico pour le Chianti Sangiovese. La Bourgogne est divisée en trois parties : la Côte d’Or (la « Côte d’Or »), qui produit l’essentiel du vin ; la Côte Chalonnaise (pays de Chablis), plus légère et qui produit des vins blancs ; et la Côte de Beaune, où sont produits les rouges et les blancs.

Vins de Loire

Les vins de la Loire sont proches des vins de Bourgogne par leur latitude, ce qui leur confère de la fraîcheur, mais ils sont faits avec du Chenin plutôt que du chardonnay. Pour les rouges, il y a une petite quantité de Cabernet Sauvignon dans l’assemblage, et le résultat final a toute l’élégance d’un vin de Bordeaux, mais pas autant de la structure tannique qui rend si difficile pour de nombreux consommateurs nord-américains d’apprécier, ou du moins de comprendre, correctement.

Le Sud : Languedoc et Focus sur l’IGP Cévennes

Le Languedoc

Les vins du sud de la France, et particulièrement les vins du Languedoc, on beaucoup progressé depuis les 20 dernières années. Certaines personnes disent même que nous sommes passés du statut de « vin sous-performant à leader mondial de la qualité » (personnellement, je ne pense pas que ce soit vrai, mais je peux me tromper). Nous avons pu y parvenir en créant des variétés vraiment intéressantes et délicieuses telles que le Mourvèdre, le Grenache, la Syrah, le Cinsault, la Roussanne et le Viognier, et nous avons également eu la chance d’avoir deux grands vignerons et propriétaires qui ont réussi à tourner autour de leurs entreprises.

Vins de l’IGP Cévennes

Grappe de raisin vin

Le climat de ce terroir viticole est méditerranéen, Il présente souvent des hivers doux, une sécheresse l’été et de fortes pluies aux équinoxes. La température annuelle moyenne est de 18 °C. Le type de sol prédominant est constitué de sols siliceux dérivés de calcaire ou de schiste jurassique qui offrent un excellent drainage pour les vignobles; certaines régions ont également des gisements de marne. Il existe deux grandes sous-régions climatiques : les zones intérieures ont tendance à être plus sèches et plus chaudes pendant les étés et plus froides et plus humides en hiver ; tandis que les zones côtières connaissent un climat maritime plus frais et un brouillard fréquent.

Acheter du vin nature des Cévennes est intéressant car ils sont plantés dans une zone fortement ensoleillée, mais légèrement en altitude, ce qui leur confère puissance et fraîcheur. Les cépages cévenols (grenache, syrah et mourvèdre) ont une bonne acidité qui permet un grand potentiel de garde, grâce à leur structure tannique et leur capacité à retenir et conserver les arômes et saveurs du fruit pendant de nombreuses années. Beaucoup de vignerons cévenols sont engagés à produire des vins qui expriment le respect de la terre, l’amour des cépages et le savoir-faire de chaque bouteille. Un reflet de leurs valeurs qui reflète cette région protégée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.