Que devez-vous savoir de plus sur la Bourgogne, ce paradis du vin ?

Si la réputation de la région de Bourgogne est mondiale de nos jours, cela fut rendu possible grâce au vin produit sur ces terres. Pour plusieurs amateurs de vins, la Bourgogne est considérée comme un véritable paradis du vin. On y retrouve plusieurs qualités de vins produits localement par les nombreux vignobles qui s’y trouvent. Amateurs et férus de vins, désirez-vous en savoir davantage sur les crus que vous appréciez tant ? Si oui, ce billet vous présente l’essentiel à savoir sur la Bourgogne (cette région viticole par excellence) et son vin.

Situation géographique de la Bourgogne

Bourgogne paradis des vins

Regroupant le département de l’Yonne, de la Côte-d’Or, de la Nièvre et de la Saône-et-Loire, la Bourgogne est un territoire situé au centre est de la France. Cette région viticole de Bourgogne se retrouve entre Auxerre et Mâcon et a pour capitale Dijon. Elle s’étend sur un peu plus de 300 km, on imagine aisément la grandeur de ces aires de culture et de production de vin. Ces surfaces de production sont rigoureusement délimitées pour plusieurs raisons. On y retrouve d’ailleurs une multitude de vignerons qui cultivent différents cépages. Avant de devenir une région administrative française, la Bourgogne avait été une province romaine issue du royaume ancien de la Burgonde qui date d’avant le Mérovingien.

Le vin de Bourgogne, un héritage romain

Vins de bourgogne - Héritage romain

Il n’est un secret pour personne que le vin bourgogne fait aujourd’hui la fierté de la région Bourgogne. Cependant, ce vin n’a pas ses origines sur ces terres. Au départ, il était plutôt importé depuis Rome. Les vignes sont arrivées en Bourgogne par les Romains au tout début de notre ère. En effet, suite à l’invasion de la gaule en 52 avant Jésus-Christ, les Romains fondèrent la ville d’Autun. Pendant leur installation dans la nouvelle cité, ils apportèrent de nombreuses vignes avec eux. Voilà comment les vignes ont commencé à croître dans cette région.

Les techniques de culture du raisin et d’élaboration du vin ont d’ailleurs été apprises par les Gallo-Romains qui se trouvaient sur le territoire à ce moment. Le vin a alors connu une propension rapide en Bourgogne. Très tôt, il est devenu un véritable outil d’influence économique et culturelle dans la région. Déjà entre l’an 100 et 150 après Jésus-Christ, le vin était devenu populaire, si populaire qu’il rivalisait bientôt avec le Celte, une bière très consommée dans la région à l’époque.

Les cépages en Bourgogne

Les cépages des vins de Bourgogne

En ce qui concerne les cépages cultivés en Bourgogne, on en distingue particulièrement deux qui servent à produire du vin blanc et deux autres qui servent à produire du vin rouge. Le pinot noir et le gamay sont les cépages rouges tandis que le chardonnay et l’aligoté sont les cépages blancs. La particularité en Bourgogne, c’est qu’au moment de l’élaboration du vin, les cépages ne sont généralement pas mélangés. Cela permet de garder une certaine authenticité qui se ressent dans la qualité du vin obtenu. Les cépages les plus répandus sur le territoire sont le pinot noir et le chardonnay.

Un territoire de haute concurrence

Concurrence vins de Bourgogne

Du vin, on en trouve de toute qualité et en bonne quantité dans la région de Bourgogne. Avec près de 28000 hectares de production de vignobles, les bourguignons constituent pas moins de 3 % de l’ensemble du vignoble français. Avec un potentiel aussi important de production, la concurrence est rude entre les vignerons qui s’y trouvent. Cela donne lieu à une certaine émulation qui a pour incidence la recherche de la perfection dans la production. Les différents vignerons rivalisent alors d’ingéniosité pour améliorer les techniques de production de vin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.